Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Pourquoi le microlearning va-t-il devenir le standard de la formation continue ?

Réfléchissons une minute à notre manière de nous tenir au courant de l’actualité.

Si vous êtes de ceux qui prennent le temps de lire un journal en papier au petit déjeuner, sachez-le, vous êtes une minorité, surement l’un des derniers rescapés d’une époque révolue. Il est beaucoup plus probable que vous regardiez les news sur une application mobile en attendant le métro et que vous consultiez Google News sur votre ordinateur pour vous vider la tête entre deux emails à envoyer. Si vous vous reconnaissez, alors vous êtes déjà consommateur de microlearning.

Un nouveau mode de consommation

La génération Y a grandi avec internet et les téléphones portables. Elle est habituée à accéder à l’information en un clin d’œil. Et pour cause, c’est cette consommation de contenu rapide qui a considérablement réduit notre capacité d’attention. En 2013, Microsoft l’a estimée à 8 secondes contre 12 secondes en 2000 (c’est moins qu’un poisson rouge !!!).

Long-term focus erodes with increased digital consumption, social media usage, and tech savviness.

Comment le monde de l’entreprise peut (et doit) profiter de la transition digitale pour changer son rapport à la formation ?

L’enseignement traditionnel va progressivement laisser place à des mode d’apprentissage connectés. Les enseignants, les professeurs et les formateurs eux mêmes défendent dorénavant cette vision. Mais la transition du système éducatif et de la formation initiale est lente.
Le monde de l’entreprise, lui, est plus agile et plus réaliste. Il doit s’adapter rapidement aux nouveaux usages de ses employés et utiliser la technologie à disposition pour rester performant. De ce fait, le microlearning va progressivement s’installer dans la stratégie de formation des entreprises les plus dynamiques.

Pourquoi le microlearning devrait être la stratégie de formation de toutes les entreprises ?

Chez Pangone, nous sommes convaincus que vos managers veulent travailler plus efficacement. Le problème, c’est qu’une forte proportion d’entre eux sont peu satisfaits des dispositifs de formation continue habituels : sessions de formation en mode « salle de classe », elearning ennuyeux et pas sexy… Sans compter l’urgence des taches quotidiennes qui les empêche souvent de prendre le temps de se former.

Ce dont ils rêvent, c’est de consommer des petits morceaux de formation, n’importe où, n’importe quand (même chez eux). Pour l’employeur, il y a peu de raison de ne pas répondre à ce besoin vu que le microlearning est moins cher, plus engageant et in fine plus efficace. Voici pourquoi toutes les entreprises devraient se pencher sur le microlearning :

  • Le format donne envie de se former. Les employĂ©s ne sont pas des enfants. Les forcer Ă  s’asseoir Ă  des sessions de formation ressemble plus Ă  l’école Ă©lĂ©mentaire qu’autre chose. Avec le microlearning, chaque section d’une formation peut faire l’objet d’une sĂ©rie de modules que les employĂ©s doivent complĂ©ter avec une deadline. Ce système les responsabilise et les valorise en leur donnant plus de libertĂ©. La majoritĂ© d’entre eux sera contente de pouvoir complĂ©ter un module sur son tĂ©lĂ©phone en dĂ©jeunant, dans leur lit avant de dormir ou dans le bus en allant travailler.

 

  • La bibliothèque de modules d’une valeur inestimable. Imaginez que vous prĂ©voyez des entretiens de recrutement mais que votre RH est malade et ne peut pas y assister. Soit vous annulez les entretiens, soit vous avez quelques modules sur la conduite d’un entretien de recrutement qu’un de vos manager peut suivre pour ĂŞtre sur de poser les bonnes questions.

 

  • Le pouvoir de changer la culture d’entreprise. Le microlearning consiste Ă  apprendre par petits morceaux. Les mini-exercices sont lĂ  pour rendre le module plus attractif mais permettent aussi de s’assurer que tout a Ă©tĂ© correctement compris. C’est donc un mode de formation engageant, interactif, qu’on peut mettre en pratique immĂ©diatement et qui permet donc de transformer l’entreprise en profondeur. Chaque employĂ© se sent acteur de sa progression, ce qui reprĂ©sente un Ă©norme levier de motivation extrinsèque.

 

  • Un contenu constamment mis Ă  jour. Les connaissances et les besoins Ă©voluent. Le microlearning prĂ©voit l’évolution du contenu au fur et Ă  mesure des besoins des apprenants. Les modules que nous dĂ©veloppons chez Pangone sont renouvelĂ©s continuellement pour suivre l’évolution de chaque manager et lui permette d’évoluer Ă  son propre rythme.

Comment faire marcher le microlearning dans l’entreprise ?

  1. Il doit être mobile : le principal avantage du microlearning c’est la flexibilité qu’il apporte à l’apprenant. Et pour ça, les modules doivent être pensés et conçus pour une utilisation sur smartphone. Quand ils rentrent chez eux, les salariés ne rallument pas leur ordinateur (normalement). Par contre ils continuent d’utiliser leur portable…
  2. Il doit être court : les étudiants font des fiches de révision pour une raison simple : ils absorbent les informations importantes en peu de temps et leur cerveau les mémorise plus facilement. Un module permet de condenser l’information comme dans une fiche de révision avec les interactions visuelles en plus, ce qui les rend agréable à consommer et plus impactants.
  3. Il doit être engageant : autant d’interactions que possible (quiz, des mini-exercices, visuels attrayants…) pour que le salarié passe un moment agréable et souhaite renouveler l’expérience.

Nos cerveaux et le microlearning

Revenons à la manière dont nous accédons à l’information en dehors de notre lieu de travail. Twitter, Instagram, Facebook, Youtube, checker ses emails… tous les modes de consommation d’information que nous apprécions reposent sur du court-terme.

Les utilisateurs de smartphone sont conditionnés à se concentrer sur des périodes courtes, à absorber l’information rapidement et à passer à autre chose. Les entreprises doivent tirer avantage de ces usages. Tout ce que ça vous demande c’est de leur donner un accès. Car tant que vous ne le faites pas, vos employés continuent d’assister à des séminaires ennuyeux où ils déconnectent rapidement et finissent inéluctablement par revenir sur leur portable.

La formation continue aura certainement toujours besoin de séminaires et de salles de classe. Tout ne peut pas être adressé par le microlearning. Mais une grande partie peut l’être. Alors redonnez à vos collaborateurs le pouvoir d’apprendre par eux-mêmes et apportez-leur des réponses là où ils les attendent.